Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La révolution française, une supercherie de l'histoire

Publié le par Ahmed Miloud

Préambule

La révolution française est issue de la pensée des philosophes du siècle des Lumières,elle-même insufflée par la franc-maçonnerie(1). En d'autres termes, c'est une révolution contre l'ordre établi par l'église qui a enfoncé les peuples occidentaux dans un tunnel noir pendant des siècles.Cette longue période de disette intellectuelle et d'obscurantisme est appelé Moyen-Age par les historiens.Je cite :

(1)"La Révolution française a eu pendant cent ans le singulier privilège d’être considérée comme « Tabou » par la majorité des Français.

Depuis M. Clemenceau, l’homme du « Bloc », jusqu’à nombre de réactionnaires les plus « ancien régime », tous, à bien peu d’exceptions près, s’inclinaient respectueux devant l’Idole révolutionnaire. On aurait pu dénombrer les héros capables de jeter l’anathème à ce mouvement prétendu général, spontané, issu de l’âme même de la nation !
C’est que le « Bloc » avait bénéficié jusque-là de l’auréole, du prestige qui lui furent décernés par des historiens d’une impartialité douteuse, dont le lyrisme débordant avait parfois masqué la fausseté de la thèse.

On l’a dit, et rien n’est plus vrai à l’époque actuelle : « L’histoire est le plus souvent un complot contre la vérité. »

Mais voici que, depuis quelques années, un revirement s’est produit : des écrivains se sont appliqués à dégager « l’inconnue », l’X de ces événements inexplicables. « La Révolution est satanique », avait dit, le premier, Joseph de Maistre. Parole profonde, lueur fulgurante projetée d’un mot par le remarquable penseur, formule qui, plus qu’on ne le pense, est à prendre au pied de la lettre.

Et, en effet, aucun historien n’a pu donner une explication plausible de ce mouvement en apparence national, en réalité purement superficiel et factice.

En 1789, les ennemis de la religion et de la monarchie se chiffrent par un nombre infime. Taine constate que les révolutionnaires ne sont élus que grâce à des abstentions inimaginables : 74.000 abstenants à Paris en 1791 sur 81.000 électeurs ; à Limoges, 2.350 sur  2.500 inscrits; à Grenoble, 2.000 absents sur 2,500, etc.

De même que la population, dans son ensemble, était restée profondément royaliste, de même le respect de la religion était général ; le peuple était foncièrement catholique.

Ainsi, en pleine Terreur, au moment où on massacrait les prêtres, on voyait la multitude « accourir de toutes parts pour se jeter à genoux, tous, hommes, femmes, jeunes et vieux, se précipitant en adoration au passage d’un prêtre portant le viatique ».

De tels contrastes sont singulièrement déconcertants pour qui ne possède pas la clé de ces événements. Il en est de même pour la plupart des Révolutions ; elles sont l’oeuvre d’une faction, d’une minorité organisée maçonniquement. A propos de la Révolution du Portugal, la Saturday Beview vient d’écrire : « Cinq cents policemen auraient eu raison de cette canaille ! »

Au contraire, le mystère s’éclaircit, devient parfaitement explicable lorsque l’on a mis à nu le « truquage »  des faits, lorsque l’on a démasqué le moteur secret qui a préparé, machiné la tragédie, lorsque l’on connaît la mystérieuse puissance qui, en possession de l’opinion publique, maîtresse des avenues du pouvoir, ayant à sa discrétion les chefs les plus insoupçonnés, déclencha et précipita à son gré ce drame national.

Disraeli, qui s’y connaissait, a écrit dans Coningsby cette phrase toujours d’actualité :« Le monde est gouverné par tout à fait d’autres personnages que ne se l’imaginent ceux qui ne se trouvent pas derrière les. coulisses. » (VI, ch. xv.)

Nous voudrions, dans une étude forcément sommaire, vu l’étendue du sujet où les documents intéressants abondent, pénétrer « derrière les coulisses », et montrer sous son vrai jour cette Révolution, inexplicable pour l’historien, cette « anarchie spontanée » ! préparée tout au contraire de longue date, par les sectes maçonniques, voulue, préméditée pour des raisons en général ignorées du public,mais que des écrivains initiés ont données ou seulement indiquées, dans des livres réservés à un cercle restreint d’adeptes.

 M. Gautherot a démontré le « truquage » des cahiers de 1789. Après avoir consulté les archives provinciales, il a démasqué cette vaste mystification, cette énorme tricherie, qui donne l’explication de l’unanimité de ces cahiers, œuvre concertée des intellectuels, des philosophes, des robins, agents, jusque dans les moindres villages, des comités révolutionnaires, dont la direction était à Paris.

C’est à la suite de longues et patientes recherches, de découvertes savamment conduites, que des chercheurs parvinrent à constituer de vraies bibliothèques d’écrits secrets émanant de F.’.-M.’. autorisés. Ils arrivèrent à reconstituer la conjuration formidable qui, au cours du XVIIIe siècle, parvint à « maçonniser » la société française.

Pour écraser l’Infâme, selon l’expression de Voltaire, pour arriver à anéantir la foi et à briser le trône, il fallait s’emparer, tout d’abord, de l’opinion publique ; l’Encyclopédie fut le premier moyen employé par les conjurés pour « miner sourdement et sans bruit l’édifice et l’obliger à tomber de lui-même », comme l’écrivait, le 13 août 1775, Frédéric II à Voltaire."

Extrait de « LA RÉVOLUTION PRÉPARÉE PAR LA FRANC-MAÇONNERIE » JEAN DE LANNOY

Blanche Belleroy pour Royaliste.Net

©Royalistes.Net

Source :

https://royalistes.net/franc-maconnerie-er-revolution/societes-secretes/la-franc-maconnerie-et-la-revolution-ca-ne-fait-quun/la-revolution-preparee-par-la-franc-maconnerie/

 

La Véritable Histoire de la satanique révolution française – 06 VIDÉOS

MON GRAIN DE SEL :

Exactement 228 ans que l’on fait croire au peuple Français, que sa révolution était celle d’un peuple contre la tyrannie monarchique. Alors que c’est la Franc Maçonnerie qui la concoctée à son avantage.

Publié par :  KAM

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

La Véritable Histoire de la satanique révolution française

La Révolution française de La Terreur documentaire 2016

Henri Guillemin : la Révolution et la Terreur (1789-1794)

 LES VENDÉENS – GUERRES DE VENDÉE – LE GÉNOCIDE RÉPUBLICAIN

Marion Sigaut – 1789 n’a jamais été la révolte du Peuple !

 Top 10 des faits choquants sur Napoléon!

Source :

https://blideodz.wordpress.com/2017/10/05/la-veritable-histoire-de-la-satanique-revolution-francaise-06-videos/

 
" Il y a l’Éducation nationale républicaine, maçonnique et bourgeoise, et il y a l’Histoire, l’autre. Le système s’en défendra mordicus, mais la Révolution française est le fruit d’un complot orchestré par des esprits sectaires, au bénéfice direct de la bourgeoise, non du peuple. Nombre de franc-maçons ont admis ce rôle.Depuis cette révolution sanglante, c’est l’anti-christianisme qui prime en France. Pour un pays royaliste et chrétien, la révolution ne fait pas l’unanimité; loin de là. Mais l’avis des provinciaux est le cadet des soucis des instigateurs de la prétendue « république du peuple ». Le massacre sanglant de Vendée en est l’illustration la plus flagrante.

Il y a les témoignages, les preuves écrites rapportées depuis des siècles, qui constituent une bibliographie sans fin. Pour les curieux qui ne disposent pas du temps et des moyens nécessaires pour acquérir ces ouvrages, il y a les témoignages d’historiens dissidents, de tous bords confondus, qu’ils soient chrétiens ou athées.

La république a menti

revolution-franc-maconnerie (4)« Voici une brève analyse historique, mettant en relief tous les mensonges que l’école républicaine a enseigné et enseigne encore sur l’Ancien Régime et la misère ouvrière. A travers des analyses historiques par des historiens de renom, cette vidéo vous dévoilera un aspect méconnu des qualités de vie au Moyen-Âge ainsi que les conditions de travail et des ouvriers de l’époque. Sans oublier aussi la naissance du prolétariat et de la misère ouvrière depuis la révolution française et sa fameuse loi Le Chapelierinterdisant les corporations, et la naissance du libéralisme économique qui en fut la conséquence et qui engendrera à son tour le socialo-marxisme. TOUT CE QUE L’ÉDUCATION NATIONALE NE VOUS ENSEIGNERA JAMAIS ET POUR CAUSE…« 

https://www.youtube.com/watch?&v=YciyjZTFUAA

28 février 1794, les Lucs-sur-Boulogne

republique-contre-peuple (3)1789 la Monarchie s’effondre comme un château de cartes, lorsque la tête du roi tombe c’est la stupeur dans la France entière. Les campagnes vont très rapidement devenir le « laboratoire scientifique »de toutes les mutilations et les exécutions illégitimes sommaires vont s’enchaîner, la Révolution s’acharne à changer le peuple français par la violence en le coupant méthodiquement de ses racines spirituelles et temporelles… La situation lamentable actuelle que nous connaissons dans le domaine de l’enseignement n’est que le fruit d’une opération chirurgicale pratiquée par une poignée de fous furieux, autoproclamés médecins (sans diplôme) à cette époque. S’il est vrai que de nos jours les révolutionnaires ne coupent plus les têtes, force est de constater qu’ils les vident par un formatage idéologique intensif et républicain. Ce qui est plus sournois, mais tout aussi efficace. En ce sens il nous paraît opportun en ce jour de mémoire de nous rappeler ou de faire découvrir à certains de nos jeunes lecteurs une bien sombre histoire, qui aurait pu tomber totalement dans l’oubli sans le long travail de transmission animé par quelques consciences bienveillantes soucieuses de justice et de vérité."

Plus,voir ici :

http://timpouce94.over-blog.com/2015/12/verite-sur-la-republique-et-de-sa-revolution-maconnique.html

Commenter cet article