Et si c’était lui : Jacques Attali, 71 ans, le vrai président de la France. Un président non élu, sans réelles prérogatives, mais avec un programme de réformes, né sous la droite et appliqué largement sous la gauche. Lancée en juin 2007 par Nicolas Sarkozy, la Commission pour la libération de la croissance française, présidée par l’ex-conseiller de François Mitterrand, aura, au bout du compte, inspiré en profondeur deux quinquennats. Et trouvé en François Hollande un inattendu disciple. Ce mercredi, son ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, présente en Conseil des ministres sa loi pour la croissance et l’activité, qui reprend plusieurs recommandations de ladite commission. Sarkozy avait rêvé pouvoir étendre le travail du dimanche et libéraliser certaines professions réglementées. Il a essayé. Puis reculé. Hollande remet l’ouvrage sur le métier, malgré l’opposition d’une partie de sa majorité.

Source :

http://valentin.beziau-ump77.over-blog.com/2017/05/l-appartenance-maconnique-d-emmanuel-macron-revele-par-gioele-magaldi-franc-macon-italien-au-30eme-degre-et-le-journaliste-juif-fran

https://www.google.dz/amp/www.liberation.fr/amphtml/france/2014/12/09/attali-l-homme-qui-murmure-a-l-oreille-des-presidents_1160437#ampshare=http://www.liberation.fr/france/2014/12/09/attali-l-homme-qui-murmure-a-l-oreille-des-presidents_1160437