L'Islam interdit le terrorisme

Publié le par Ahmed Miloud

Contre le terrorismeضد العنف والإرهاب والتطرف

Allah le Très Haut dit dans Sourate An-Nissa - v 59 :"O les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement). "

Le prophète (prière et salut d’Allah sur lui) a dit dans le hadith authentique rapporté par Al-Boukhari : "Celui qui m’obéit aura obéi à Allah et celui qui me désobéit aura désobéi à Allah. Celui qui obéit au gouvernant m’aura obéi et celui qui désobéit au gouvernant m’aura désobéi. "

 
Le terrorisme - الارهاب والتطرف
Imprimer
Les savants de l'Islam se prononcent sur le terrorisme sous toutes ses formes

Écrit par Sheikh Sâlih Al-Fawzân. Publié dans Le terrorisme

Les savants de l'Islam se prononcent sur le terrorisme sous toutes ses formes
Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)

Les savants de l'Islam se prononcent sur le terrorisme sous toutes ses formes, les attentats suicides, les assassinats d'innocents, les Attentats du 11 Septembre...voici la réponse du Sheikh Salih Al-Fawzân...

بسم الله الرحمن الرحيم 
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah, Seigneur de l’univers et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Ceci dit :

Il ne fait aucun doute qu’instaurer la paix et la sécurité [dans une société] est une nécessité. L’être humain a plus besoin de la sécurité qu’il n’a besoin de manger ou de boire. C’est pourquoi, lorsqu’Abraham a invoqué Allah, il a demandé la sécurité avant sa subsistance ; 

« … Et quand Abraham supplia: "O mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution des fruits à ceux qui parmi ses habitants auront cru en Allah et au Jour dernier… » (Sourate2; 126) 

En effet, les gens ne peuvent pas se procurer la nourriture et la boisson en période d’insécurité ; si celle-ci s’installe dans un pays, les routes par lesquelles transitent les marchandises [ne sont plus sûres et] sont coupées. C’est la raison pour laquelle Allah a prévu pour les bandits de grand chemin la plus dure des punitions : 

« La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment, » (Sourate5; 33) 

L’islam est venu préserver cinq choses essentielles qui sont : la religion, la vie, l’honneur, la raison et les biens. L’islam a prévu des sanctions sévères à l’encontre de ceux qui portent atteinte à ces cinq choses essentielles, qu’elles appartiennent à des musulmans ou à des non-musulmans qui sont liés par un pacte [avec les musulmans]. En effet, le non-musulman qui jouit d’un accord a les mêmes droits et devoirs que le musulman. Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui tue un non-musulman bénéficiant d’un pacte ne sentira pas l’odeur du Paradis » Hadith rapporté par An Nassaï

Et Allah dit : 
«Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité.… » (Sourate9; 06) 

Même si les musulmans craignent que les non-musulmans avec lesquels ils ont un pacte ne le rompent, ils n’ont pas le droit de les combattre tant qu’ils ne leur ont pas annoncé que le pacte qui les lient a pris fin ; et il ne leur est pas permis de les attaquer par surprise sans avoir dénoncé officiellement l’accord.

Allah dit : 
«Et si jamais tu crains vraiment une trahison de la part d'un peuple, dénonce alors le pacte (que tu as conclu avec), d'une façon franche et loyale car Allah n'aime pas les traîtres.»(Sourate8; 58)

Les non-musulmans dont les relations sont régies par un accord avec les musulmans se divisent en trois groupes : 

Al-Mousta’min : celui qui rentre dans un pays musulman, à qui on garantit la sécurité, le temps d’accomplir une mission ; ensuite, quand sa mission prend fin, il rentre chez lui ; 

Al-Moucâhid : celui qui rentre dans le cadre d’un accord de paix avec les musulmans, la paix et la sécurité lui sont garanties tant que l’accord entre les deux parties n’est pas rompu. Il est interdit à quiconque de lui porter atteinte, comme il lui est interdit de porter atteinte à un musulman ; 

Ad-Dhimmî : celui [qui réside en pays musulman et] qui paie un impôt aux musulmans et obéit à leur loi. 

L’islam accorde à ces trois catégories de non-musulmans la sécurité autant dans leur personne, que dans leurs biens et leur honneur ; quiconque les agresse a trahi l’islam, et mérite une peine exemplaire. 

C’est une obligation pour le musulman d’être juste, que ce soit envers le musulman ou envers le non-musulman, même s’ils ne font pas partie des trois catégories suscitées. Allah le Très Haut dit : 

« … Et ne laissez pas la haine pour un peuple qui vous a obstrué la route vers la Mosquée sacrée vous inciter à transgresser.… »(Sourate5; 02)

«O les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité: cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites... » (Sourate 5; 08) 

Ceux qui agressent les gens en paix font partie soit de la secte des Kharijites, soit ce sont des bandits de grand chemin ou des rebelles (contre le pouvoir en place). Et on se doit de prendre avec chacune de ces catégories des mesures sévères, qui mettent une fin radicale à leur entreprise, et qui mettent les musulmans et les non-musulmans (appartenant aux trois catégories citées ci-dessus) à l’abri de leur mal. 

Quant à ceux qui font exploser des bombes, où qu’ils se trouvent, et qui prennent les vies d’innocents, détruisent les biens respectés - des musulmans et des non-musulmans - [tuent les hommes et] rendent ainsi les femmes veuves, et les enfants orphelins, Allah a dit à leur sujet : 
«Il y a parmi les gens celui dont la parole sur la vie présente te plaît, et qui prend Allah à témoin de ce qu'il a dans le cœur, tandis que c'est le plus acharné disputeur. -* - Dès qu'il tourne le dos, il parcourt la terre pour y semer le désordre et saccager culture et bétail. Et Allah n'aime pas le désordre ! -*- Et quand on lui dit: "Redoute Allah", l'orgueil criminel s'empare de lui. L'Enfer lui suffira, et quel mauvais lit, certes!! » (Sourate 2; 204/206) 

Ce qui est surprenant, c’est que ces agresseurs qui sortent des limites de la Loi islamique disent que leurs actes [terroristes] font partie du Jihâd sur le sentier d’Allah ! Ceci est un des plus grands mensonges proféré à l’encontre d’Allah, car Allah a considéré cela comme du désordre et non pas comme du Jihâd. 

Mais on s’étonne moins quand on sait que les prédécesseurs de ces Khâridjites ont déclarés apostats les Compagnons du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) ; ils ont assassiné ‘Uthman et Alî, qu’Allah les agrée - qui sont deux des califes bien guidés et qui font partie de ceux à qui le Prophète a annoncé qu’ils rentreraient au Paradis. Malgré cela, ils les ont tués et ils ont appelé leur geste du Jihâd sur le sentier d’Allah, alors que c’est du Jihâd sur le sentier du diable !

Allah dit à ce sujet : 
«Les croyants combattent dans le sentier d'Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tâghoût. Eh bien, combattez les alliés du Diable, car la ruse du Diable est, certes, faible… » (Sourate 4; 76) 


Et il ne faut pas faire endosser la responsabilité de leurs actes à l’Islam.

Les ennemis de l’islam - parmi les mécréants et les hypocrites - disent que l’islam est une religion de terrorisme, en prenant pour preuve les actes de ces criminels. 

Leurs actes ne font pas partie de l’Islam ; ni l’Islam ni aucune religion ne les approuve. Ce n’est rien d’autre que [la manifestation de] la pensée des Khâridjites que le Prophète a incité à tuer : « … où que vous les trouviez, tuez-les. »

(Note personnel : le faite de les tuer revient bien sûr aux autorité et non a l'acte personnel voir la note de bas de page du livre "Ce qui distingue le Musulman du Polythéiste" édition Anas à la page 42, note de bas de page numéro 54 concernant ce même hadith.) 

Mais il est du ressort du gouvernant musulman de les combattre, comme l’ont fait les Compagnons du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), sous l’autorité du commandeur des croyants Alî ibn Abî Tâlib, qu’Allah l’agrée. 


Certains hypocrites ou ignorants prétendent que c’est dans les écoles musulmanes qu’on leur a inculqué ces idées, que les programmes scolaires contiennent ce genre de pensées déviées, et ils réclament que les programmes d’enseignement soient changés ! 

Je dis (en réponse à cela) que ceux qui ont ces pensées déviées ne sont pas sortis des écoles musulmanes, et ils n’ont pas appris la science chez les savants musulmans, car ils interdisent que l’on étudie dans les écoles, les instituts et les facultés, et ils méprisent les savants musulmans ; ils disent que ce sont des ignorants, ils les qualifient de « collaborateurs » à la solde des hommes de pouvoir. Ceux-là apprennent chez ceux qui ont des pensées déviées, et chez des jeunes qui n’ont que peu de science, comme eux. Ils agissent comme leurs prédécesseurs qui ont traité d’ignorants et d’apostats les savants parmi les Compagnons du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). 


A partir de maintenant, ce que nous souhaitons, c’est que les parents prennent garde à leurs enfants, et ne les laissent pas aux mains de ceux qui ont des pensées destructrices qui les orientent vers l’égarement et le sectarisme. Qu’ils ne les laissent pas participer à des rassemblements douteux, à des excursions dont ils ne connaissent pas les organisateurs, ou à des camps de loisir qui sont les endroits de prédilection où recrutent ceux qui cherchent à égarer les jeunes et où chassent les loups à l’affût. Qu’ils ne laissent pas leurs enfants en bas âge voyager en dehors de l’Arabie. 

Il convient aux savants d’orienter les gens dans la bonne direction, de leur apprendre la croyance authentique dans les écoles, les mosquées et les médias, afin de ne laisser aucune occasion à ceux qui veulent les égarer, qui ne sortent que dans l’obscurité et agissent lorsque les gens de bonne foi ont le dos tourné. 

Qu’Allah nous facilite à tous l’apprentissage de la science utile et l’accomplissement des bonnes œuvres, et qu’Il prie et salue sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses Compagnons.

Source : Extrait du livre " Que disent les savant de l'Islam sur le Terrorisme " Aux éditions Anas - Publication de l'extrait du livreavec l'accord des éditions Anas.

Réponse de Son excellence le Sheikh Dr Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve), Membre du comité des grands savants et membre du comité permanent des fatwas du Royaume d’Arabie Saoudite.

Source :

http://www.alghourabaa.com/index.php/mise-en-garde/le-terrorisme/209-les-savants-de-l-islam-se-prononcent-sur-le-terrorisme-sous-toutes-ses-formes.html

Suite aux événements tragiques de cette semaine au siège du journal Charlie Hebdo qui ont résulté en la mort d’au moins une douzaine de personnes, nous avons décidé d’appeler le grand savant Cheikh ‘Oubayd Al-Jâbirî -qu’Allah le préserve- afin qu’il nous explique la position islamique correcte quant à ces événements et afin qu’il conseille les musulmans de France au sujet de la manière de se comporter face aux attaques contre les musulmans qui sont une conséquence directe de ces actes criminels et terroristes.

 

Ceci en application de la parole d’Allah Le Très-Haut (dont la traduction du sens est) :
 

"Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S’ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux, ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés, auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement). Et n’eussent été la grâce d’Allah sur vous et Sa miséricorde, vous auriez suivi le Diable, à part quelquesuns". Sourate An-Nis☠v.82
 

Le très savant et exégète du Noble Coran Cheikh ‘Abder-Rahmân bin Nâsir As-Sa’dî –qu’Allah lui fasse miséricorde- dit au sujet de ce verset :
 

"Ceci est une correction de la part d’Allah à Ses serviteurs qu’ils ne commettent pas cet acte qui ne sied pas et qu’il leur convient lorsque leur parvient une affaire parmi les affaires importantes et parmi les biens généraux -ce qui est lié à la sécurité et au bonheur des musulmans ou à la peur dans laquelle il y a une calamité pour eux- qu’ils vérifient et ne se précipitent pas à diffuser cette information mais au contraire qu’ils la rapportent au Messager مّسل و عليه اهلل ىّصل et à ceux qui détiennent le commandement parmi eux. (1)
 

Les gens qui ont une bonne vue sur les choses et de science et de conseil et doués de raison et qui ont de la mesure, de la sagesse. 

 

Ceux qui savent les choses et connaissent les intérêts (les biens) de leurs contraires (les maux).

Et donc s’ils voient qu’il y a un bien dans sa diffusion et un entrain pour les croyants et une joie pour eux et une prudence quant à leur ennemi, alors ils le font.

 

Et s’ils voient qu’il n’y a pas de bien en cela ou qu’il y a un bien en cela mais que le mal en cela est plus grand que son bien, alors ils ne le diffusent pas.
 

Et c’est pour cela qu’Allah a dit (ce dont la traduction du sens est) :
 

"Ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés, auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement)".
 

C’est-à-dire qu’ils l’auraient conclu, tiré comme résultat par leur avis et leurs opinions correctes et par leurs sciences justes.
 

Et il y a en cela la preuve d’une règle éducative qui est que s’il y a une recherche au sujet d’une affaire parmi les affaires, il convient que s’en chargent ceux qui en sont capables et que cela soit laissé à leur charge et de ne pas les précéder car cela est plus proche de la vérité et plus sûr d’être à l’abri de l’erreur.
 

Et il y a en cela l’interdiction de se hâter et de se précipiter de diffuser les affaires dès qu’on les entend et il y a en cela l’ordre de réfléchir avant d’en parler et l’ordre de l’analyser : est-ce un bien pour que l’individu s’y avance ou un mal et que donc il s’en empêche ?".
 

Tafsîr As-Sa’dî, An-Nis☠v.82


Voici la question posée au noble cheikh qu’Allah le récompense en bien pour nous avoir accordé du temps et pour ses précieux conseils :

 

Vous n’êtes pas sans savoir, Ô notre cheikh ! Qu’Allah vous préserve qu’en ce mercredi matin (07/01/2015) 12 personnes ont été tuées dont 8 journalistes et un policier au siège d’un journal dans le centre de Paris.

 

Et ceux qui ont commis ce crime ont prétendu avoir vengé le Prophète صلى الله عليه وسلم et maintenant les doigts pointent vers les musulmans et hier certaines mosquées ont essuyé des tirs et une grenade a été jetée dans une mosquée.
 

La question est donc :

 

Quelle est la position salafiste envers ces actes terroristes et quel est votre conseil pour les musulmans en général en France et pour les prédicateurs et les imams salafistes qui délivrent le sermon en particulier ?
 

La réponse du noble savant Cheikh ‘Oubayd Al-Jâbirî qu’Allah le préserve :

 

Au Nom d’Allah, Et toutes les louanges reviennent à Allah, Et que la Prière et la Salutation d’Allah soient sur notre Prophète Mohammad ainsi que sur sa famille et tous ses Compagnons, Ceci étant dit :

 

- Premièrement :


Ces actes (terroristes) ne font pas partie des actions des Gens de la Sunnah (la Tradition Prophétique) mais au contraire ils font partie des actions des causeurs de troubles parmi les Khawârij et ceux qui gravitent dans leur orbite s’ils se revendiquent de l’Islam.
 

- Deuxièmement :


Je dis à vos voisins parmi les non-musulmans Français ou autres en Europe et en Amérique : Vous ne trouverez aucun savant parmi les Gens de la Sunnah qui approuve ces actes et y incite mais au contraire les Gens de la Sunnah, que cela soit leurs savants ou leurs étudiants en sciences islamiques ou le commun des gens parmi eux, condamnent (abhorrent) ces actes anarchiques.
 

Et ceux qui ont commis ces actes sont soit des Khawârij ou des ignorants qui ne connaissent pas la Tradition Prophétique (la Sunnah) et ne savent pas comment les Gens de la Sunnah se comportent avec leurs voisins non-musulmans.
 

Les Gens de la Sunnah sont bienfaisants envers leur voisinage et respectent les engagements (pactes, conventions) et désapprouvent ces actes anarchiques et barbares.
 

En guise de conclusion, je conseille nos fils parmi les musulmans qu’ils soient des imams qui délivrent des sermons ou des enseignants ou des prédicateurs de proclamer leur désaveu de ces actes barbares et qu’ils le notifient aux forces de l’ordre et à tous ceux qu’ils peuvent joindre.


Qu’Allah facilite à tous ce dont Il est Satisfait et que la Prière et la Salutation d’Allah soient notre Prophète Mohammad ainsi que sur sa famille et tous ses Compagnons.
 

Dicté par ‘Oubayd bin ‘Abdillâh bin Soulaymân Al-Jâbirî, anciennement enseignant à l’Université Islamique de Médine, et ce le matin du Vendredi 18 de Rabî’ Al-Awwâl 1436 de l’Hégire correspondant au 09 Janvier 2015.
Question écrite et traduite par Mehdi Abou ‘Abdir-Rahmân AlMaghribî.
Revue et corrigée par ‘Ammar Abou Nawâs Al-Jazâirî.
Revue, corrigée et posée au cheikh par Hasan Abou Asmâ AlMaghribî.

 

 (1) N.d.t : Cheikh ‘Abder-Razzâq Al-Badr -qu’Allah le préserve- dit:

"C’est-à-dire les savants enracinés dans la science qui savent bien extraire les jugements légiférés des preuves du Coran et de la Sunnah car les textes explicites ne délivrent pas complètement la clarification de toutes les nouvelles affaires et de tous les jugements des calamités et ne peut bien conclure et extraire cela à partir des textes de la Législation que les savants enracinés dans la science. Abou Al-‘Âliyah a dit : Ceux qui détiennent le commandement sont les gens de science". Source

Voir guide sur l'interdiction du terrorisme en Islam :

 

http://www.3ilmchar3i.net/tag/terrorisme%20-%20%D8%A7%D9%84%D8%A5%D8%B1%D9%87%D8%A7%D8%A8/

Des sionistes déguisés en islamistes pour encourager l’islamophobie 

 

Eric Cantona : " ne pas mettre tout le monde dans le même sac "

Une légende du football, un “roi” même, aux dires des supporteurs de Manchester United.

Eric Cantona est aussi comédien et réalisateur. A Lyon, où il a présenté son documentaire “ Foot et immigration – 100 ans d’histoire commune “ dans le cadre du

festival Cinéma, Sport et Littérature, il nous a parlé du football dont il rêve et des risques de dérives racistes après l’attentat contre Charlie Hebdo.

Diego Giuliani, euronews :

Vu ce qu’il s’est passé ces derniers jours, je ne peux pas m’empêcher de vous poser une question sur l’attentat contre Charlie Hebdo. Tout d’abord Qu’est-ce que vous ressentez en ce moment ?

Eric Cantona :

C’est dramatique, c’est malheureux, mais malheureusement ce n’est pas la première fois que la liberté d’expression est condamnée. En 1988, en octobre 1988, le cinéma Saint-Michel a été incendié lors d’un attentat. C‘étaient des gens qui assistaient à “La dernière tentation du Christ” de Martin Scorsese. C‘était un groupe intégriste catholique et c‘était en 1988 en France, à Paris, et ça a fait 40 blessées, 4 graves. Mais c‘était un attentat criminel : le but, c‘était de cramer 50 personnes.

Diego Giuliani, euronews :

Mais là justement, 30 ans après, rien n’a changé ?

Eric Cantona :

Ce que je veux dire c’est qu’aujourd’hui il ne faudrait pas que ce soit récupéré comme quelque chose contre l’Islam. Il y a du fanatisme partout, mais c’est une minorité des gens, et le reste sont simplement des catholiques, des bouddhistes et des musulmans. Il est important, je trouve, de donner des références dans le temps. Si on reste sur l’actualité, si on se ferme sur l’actualité, c’est comme si les choses n’avaient jamais existé avant. Il est important de rappeler que ça a existé, que ça a existé avec des groupes terroristes autres que ceux de l’Islam.

Diego Giuliani, euronews :

Ne vous craignez pas, justement, par rapport à aujourd’hui, que cette situation, cet état de fait puisse engendrer davantage de peur, de tension, de racisme ?

Eric Cantona :

Le danger serait de dire que tous les musulmans sont comme ça, mais moi je suis persuadé que 90% des musulmans sont mal à l’aise aujourd'hui et ont honte de ce qui se passe. Il est important de ne pas dire d’un musulman qu’il est modéré, si c’est juste un citoyen comme vous et moi. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que c’est une religion extrême ? Parce que ça, c’est une provocation latente, vous voyez ? Et c’est très dangereux. Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac. Et ça, ce serait le danger, je trouve.

Source :

https://www.google.dz/amp/fr.euronews.com/amp/2015/01/14/eric-cantona-ne-pas-mettre-tout-le-monde-dans-le-meme-sac#ampshare=http://fr.euronews.com/2015/01/14/eric-cantona-ne-pas-mettre-tout-le-monde-dans-le-meme-sac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article