Kamel Daoud et l'Islam

Publié le par Ahmed Miloud

Kamel Daoud(capture d'écran)

Kamel Daoud, pseudo-intellectuel algérien, s'est perdu dans le labyrinthe de son dédale psychique en voulant pourfendre les enseignements de l'Islam dont il a fait son Minotaure. J'ai commencé par ces mots sachant qu'il est féru de littératures et mythologies grecques qu'il étale à chacune de ses interventions.

Comment comprendre autrement ses idées qu'il distille à travers livres(Zabor), médias, conférences et autres interviews ?

Répondant dans une interview justement(lien ci-dessous), il déclare que "le  livre sacré n'est pas seulement livre sacré d'un point de vue rituel c'est un patrimoine culturel, une vision, un recueil de mythologies, de croyances etc. "

Voilà ce que pense le sieur Kamel Daoud du Coran dont Dieu dit à son propos :             

" Certes, ce Coran guide vers ce qu'il y a de plus droit, et il annonce aux croyants qui font de bonnes oeuvres qu'ils auront une grande récompense." (Le Voyage Nocturne , verset  9)

" Un Livre dont les versets sont détaillés (et clairement exposés."(Les versets détaillés, verset 3).

"Un écrivain est là pour remettre en question des certitudes, des visions du monde, des métaphores, un style. Il est là, non pas pour détruire, mais pour rénover une vision du monde. Ça se fait à partir de textes sacrés, de visions sacrées et d'idéologies. L'écrivain est contestataire par essence. C'est le premier diable quelque part. C'est celui qui dit non pour mieux éclairer le monde."

D'après K.Daoud,  sa mission en tant qu'écrivain est de contester la compréhension des textes sacrés comme le Coran et de leur donner d'autres sens que ceux qui sont admis par les exégètes en particulier et les musulmans en général, ce que dénonce justement le Coran :
 "...ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé." (Coran, La Table, 13)

" Ceux qui dénaturent le sens de Nos versets (le Coran) ne Nous échappent pas. Celui qui sera jeté au Feu sera-t-il meilleur que celui qui viendra en toute sécurité le Jour de la Résurrection? Faites ce que vous voulez car Il est Clairvoyant sur tout ce que vous faites."(Les Versets Détaillés, verset 40)

Concernant le voile islamique, Kamel Daoud proclame, parlant des femmes voilées, que "le seul moyen(pour elles) d'accéder à un espace public c'est d'abandonner son corps, c'est-à-dire le voiler, le cacher. Pour moi c'est une forme de décapitation. On essaye de séparer le corps de la femme de son être. On tolère son visage et encore, mais on interdit son corps. C'est une forme de décapitation pour moi."

Donc pour iui, le voile (hijab) de la femme musulmane est une guillotine qui décapite la femme. Il prône qu'elle l'enlève et qu'elle s'occidentalise en offrant son corps aux regards scrutateurs des hommes, voire plus!

L'Islam enjoint à la femme musulmane pieuse de se vêtir de son voile légal(hijab en phonétique arabe) chaque fois qu'elle sort de sa maison ; c'est l'habit islamique que les textes du Noble Coran et les Hadiths du Messager d'Allah ont déterminé sans équivoque. Elle ne doit pas quitter sa maison ou apparaître devant des hommes , autres que ceux qui lui sont interdits en mariage,comme le stipulent les versets suivants:

" Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qu'en paraît et qu'elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris ou à leurs pères ou à leurs frères ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs maris, ou aux femmes musulmanes ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures." (Coran,Sourate 24 - Verset 31)

Elle ne peut être en aucun cas comme cette catégorie de femmes dénudées que connaît la société moderne, qui n'ont cure de la religion d'Allah et dont l'idéologie féministe est vantée par ceux dont les cœurs sont insensibles au rappel d'Allah.

" C'est quelqu'un qui cherche à réfléchir sur Dieu plutôt qu'à en avoir peur. C'est quelqu'un qui se veut rencontrer Dieu plutôt que de lui obéir.''
 Cette conception que Kamel Daoud a de Dieu fait penser au déisme (ou théisme) qui est la position philosophique de ceux qui admettent l'existence d'une divinité, sans accepter de religion comme le fut Voltaire.

Est-il un déiste ? La question reste en suspens car d'une part, il déclare être musulman et d'autre part, il dit qu'il est allergique aux rites et aux religions comme on le verra après.

Sait-il que sans religion, on ne peut ni adorer Dieu ni Lui obéir ?
" Ô vous qui croyez! Obéissez à Allah et à Son messager et ne vous détournez pas de lui quand vous l'entendez (parler). Et ne soyez pas comme ceux qui disent : "Nous avons entendu ", alors qu'ils n'entendent pas."(Coran, le Butin , 20/21)

Parlant de l'écriture, il dit qu'elle n'est "pas une obsession, c'est une nécessité. J'espère laisser plus qu'une pierre tombale. Écrire c'est se perpétuer."
Alors là ! Le sieur K.Daoud veut devenir immortel !

Ne sait-il pas que tout ce qu'il aura écrit comme mensonges(les livres de fiction sont des mensonges) , sera témoin contre lui le jour de la Résurrection ? Et que tout ce qu'il aura dit ou fait est consigné dans son livre à lui, qui lui sera présenté au moment de la rétribution ?
"Et on déposera le livre (de chacun). Alors tu verras les criminels, effrayés à cause de ce qu'il y a dedans, dire : "Malheur à nous, qu'a donc ce livre à n'omettre de mentionner ni péché véniel ni péché capital? " Et ils trouveront devant eux tout ce qu'ils ont œuvré. Et ton Seigneur ne fait du tort à personne.'(Coran, la Grotte 18 : 49)

http://mobile.lexpressiondz.com/culture/279199-le-livre-sacre-n-appartient-a-personne.html

"Et lorsque Nos versets leur sont récités, ils disent : "Nous avons écouté, certes! Si nous voulions, nous dirions pareil à cela, ce ne sont que des légendes d'anciens."(Coran, Le Butin, 31)
" Et lorsqu'on leur dit : "Qu'est-ce que votre Seigneur a fait descendre? " Ils disent : "Des légendes anciennes! "(Coran, Les Abeilles, 24)

Voilà ce que Kamel Daoud dit à propos des religions et de leurs livres sacrés :
"Une religion est un livre qui a bien marché. On peut écrire des livres ."
Il est " allergique aux institutions, aux rites et aux religions".
Il prétend écrire pour palier aux défaites des religions orthodoxes.
En fait, il s'est fabriqué un dogme loin des rites et des obligations religieuses. Il s'est découvert d'après ce qu'il dit une grande responsabilité envers lui-même et surtout envers les autres dans ses faits et le moindre de ses gestes. C'est ce qu'on appelle une vision messianique du monde. Est-il devenu un nouveau prophète, un "évangéliste" ou un prédicateur de sa propre vision ?
Ce qu'il demande, c'est la liberté de croire ou de ne pas croire, ce qui est parfaitement mentionné dans le Coran :

Et dis: « La vérité émane de votre Seigneur. » Quiconque le veut, qu'il croie, quiconque le veut qu'il mécroie."(Coran  18 : 29)

Chercher Dieu c'est son aventure. Il refuse la soumission.
Dieu n'est pas visible, ce qu'il veut c'est rencontrer l'autre. 
Le religieux pour lui , c'est être en face de l'autre. Le rencontrer par l'orgasme, par l'amour, par la littérature, par l'art. Ici, on voit son influence par la littérature judaïque kabbalistique. Voir : https://dzmewordpress.wordpress.com/2019/07/31/les-pratiques-sexuelles-dans-le-mysticisme-juif-kabbaliste-que/

Parmi les élucubrations de Kamel Daoud

" Il ne supporte pas la religion déclinée en rites et en dogme.
Un dieu local se découvre en dieu universel
Parlant de Jonas, il dit que son dieu de l'ordre s'est dégradé en dieu du hasard qui est l'ancêtre d'un dieu. Jonas, qui a refusé son dieu, se retrouve dépendant d'un jeu de hasard.
Sa naissance provient d'un absolu hasard.
On peut espérer parce qu'on croit en Dieu et espérer aussi parce qu'on croit au hasard qui fait parfois bien les choses.
Après avoir lu le livre sacré (lequel?), il se demande  comment un dieu infini puisse être enfermé dans une langue finie et soumis à une interprétation définitive. Il dit que ça a heurté son sens du divin. Il vient de s'inventer un " dieu athée'.
C'est pour cela qu'il faut déverrouiller le texte sacré pour aller de l'avant sinon ça reste mort et au bout un dieu mort.
La spiritualité c'est chercher le divin, la religion c'est prétendre l'avoir trouvé, ce qu'il refuse car la religion c'est quelque chose de définitif. Son choix est de chercher , d'être nomade dans ses recherches."

On voit bien de ce qui précède que Kamel Daoud s'est vraiment égaré.

Autre interview

" J’ai le droit de vivre ma vie comme je l'entends, sans avoir à composer outre mesure avec les idéologies, les idées ou les religions dominantes."
"j'ai une allergie profonde aux rites, aux dogmes, aux religions, quand elles se traduisent en système de valeurs sociales. Je crois que chacun a le choix, le désir, le droit de chercher un dieu. Et que chacun peut dire qu'il l'a trouvé ou qu'il ne l'a pas trouvé. Ce qui me révolte, c'est lorsque quelqu'un trouve quelque chose et qu’il se sent obligé de convertir les autres à sa propre croyance. Si quelqu'un a trouvé Dieu, qu'il en soit heureux. S’il ne l'a pas trouvé, et bien il est libre. C'est ainsi que je conçois les religions."
" Je crois que c'est l'homme qui est sacré et non le Livre. Quand on veut sacraliser le Livre, on en vient à exclure l'homme."
"Si l'on arrive à guérir le désir, à libérer la sexualité, à érotiser le monde, ce dernier sera défendu comme une propriété, et non comme une salle d'attente."
" C'est le droit de disposer de son corps, qu'il ne soit pas un bien collectif mais individuel. Le corps de la femme appartient à la femme, le corps de l'homme appartient à l'homme. Il faut par ailleurs guérir la notion d'orgasme. L'orgasme n'est pas un vice, il est un droit. L'orgasme n'est pas une traîtrise ni un concept de l'Occident : c'est un droit universel. Nous devons conquérir le droit de parler de la sexualité sans tomber sous le coup de la loi politique ou religieuse. Mon corps m'appartient, il est ma propriété, je peux l'offrir par amour, je peux le préserver, je peux l'interdire à autrui, je peux le défendre, je peux le partager, je peux en faire un lieu de rencontres. Mais je n'ai pas à le vivre comme étant quelque chose qui m'a été prêté par le ciel ou par la loi."
Source :

http://www.lemondedesreligions.fr/une/kamel-daoud-il-est-difficile-de-s-exprimer-sur-l-islam-quand-on-est-coince-entre-islamistes-et-islamophobes-29-10-2018-7562_115.php

Que dire de Kamel Daoud,parlant du Coran, qui se demande " comment un dieu infini puisse être enfermé dans une langue finie et soumis à une interprétation définitive."? 

On peut dire seulement qu'il s'est perdu dans la recherche de la vérité parce qu'il nie la seule voie qui l'y conduit,  celle de l'Islam .

Voir vidéo :
 

"8. Parmi les gens, il y a ceux qui disent: « Nous croyons en Allah et au Jour dernier ! » tandis qu'en fait, ils n'y croient pas. 9 Ils cherchent à tromper Allah et les croyants; mais ils ne trompent qu'eux-mêmes, et ils ne s'en rendent pas compte. 10 Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d'hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti.
11 Et quand on leur dit: « Ne semez pas la corruption sur la terre », ils disent: « Au contraire nous ne sommes que des réformateurs ! 12 Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s'en rendent pas compte.13 Et quand on leur dit: « Croyez comme les gens ont cru », ils disent: « Croirons-nous comme ont cru les faibles d'esprit ? » Certes, ce sont eux les véritables faibles d'esprit, mais ils ne le savent pas."(Coran 2 : 8 à 13)

Il faut se remémorer ses déclarations sur les agressions sexuelles de Cologne en Allemagne pour comprendre son ignorance totale de l'Islam et de son livre sacré. Il prétend d'une manière mensongère que ces actes sont entièrement déterminés par la religion des agresseurs immigrés, musulmans bien sûr !

Même des non-musulmans se sont élevés contre ces déclarations qui faussent la compréhension qu'ont la majorité des gens sur l'Islam, rejoignant ainsi ces malades islamophobes  qui le soutiennent dans son offensive anti-Islam :
https://dzmewordpress.wordpress.com/2018/04/25/attention-lislamophobie-rend-malade/

" Un collectif composé d’historiens, d’anthropologues ou de sociologues estime qu’au lieu de nous aider à comprendre les graves agressions sexuelles de Cologne, l’écrivain(Kamel Daoud,ndr) véhicule les clichés islamophobes et culturalistes les plus éculés." Voir article :
https://www.lemonde.fr/idees/article/2016/02/11/les-fantasmes-de-kamel-daoud_4863096_3232.html#epbyklut57pI1CPR.99

 Jacques-Marie Bourget, écrivain et journaliste français, a dit à propos de Kamel Daoud, qu'il est «le supplétif(harki, ndr)des pires néoconservateurs français», «l’indigène alibi» au même titre que ces maghrébins "de service" comme les Boualem Sansal et Cie. Il ne croit pas si bien dire ! Voir lien :?

https://blogs.mediapart.fr/jacques-marie-bourget/blog/270516/le-livre-qui-met-kamel-daoud-tout-nu

Il reste à rappeler au sieur Kamel Daoud qu'Allah Gloire à Lui dit au sujet de ces pseudo-musulmans :

" Ils jurent par Allah qu'ils n'ont pas dit (ce qu'ils ont proféré), alors qu'en vérité ils ont dit la parole de la mécréance et ils ont rejeté la foi après avoir été musulmans. Ils ont projeté ce qu'ils n'ont pu accomplir. Mais ils n'ont pas de reproche à faire si ce n'est qu'Allah - ainsi que Son messager - les a enrichis par Sa grâce. S'ils se repentaient, ce serait mieux pour eux. Et s'ils tournent le dos, Allah les châtiera d'un douloureux châtiment, ici-bas et dans l'au-delà ; et ils n'auront sur terre ni allié ni secoureur ."( Coran, sourate Tawba, 74)

En conséquence, Kamel Daoud ferait mieux de reconsidérer sa position envers l'Islam, seule religion agréée par Allah et de se repentir de toutes les insanités qu'il a proférées ou écrites à son sujet.

 

Ahmed Miloud

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article