L'Islam n'est pas en crise, au contraire !

Publié le par Mohammed Grini

Dans une de ses interventions,  le Président français  Macron  prétend que l'Islam est en crise et cela, juste après avoir présenté sa loi sur le séparatisme , musulman bien sûr !

Curieusement,  cette intervention intervient juste après la libération d'une otage française au Mali. Accueillie en grande pompe à l'aéroport par le Président lui-même, les premières paroles de la dame qu'elle lui a adressées étaient qu'elle s'appelle Mariam et non Sophie car elle s'est convertie à l'Islam.

Quelle fût la surprise de Macron ! Il reçut cette nouvelle comme un affront à sa seigneurie, lui le Président de la "Fille aînée" de l'église ! Ajouter à cela les nombreuses conversions à l'Islam qui sont enregistrées chaque année ! 

La suite est connue : assassinat d'un professeur par un jeune écervelé tchétchène, fermeture de mosquées,  d'associations de bienfaisance islamiques,  arrestations des français musulmans jugés "radicalisés"(entendre pratiquants) et leur expulsion du territoire vers leurs pays d'origine. Une question : que fera le gouvernement français pour ses citoyens natifs(d'origine) qui ont choisi l'Islam comme religion ?

Maintenant, voyons pourquoi cette hystérie française contre l'Islam et toute cette islamophobie.

Le taux de natalité en France est à 1,4 enfant par femme pour les non-musulmans tandis que  les français musulmans ont un taux de 3,4 à 4 enfants. Ce qui fait dans 40 ans, la France serait majoritairement musulmane.
«En clair, les Européens ne font plus de bébés», et cela n'a rien à voir avec l'Islam" dit Charles Gave , économiste, gestionnaire de fonds et commentateur politique.


Donc, c'est la politique française qui est en  crise et non l'Islam comme  le prétend le Président français.

C'est l'analyse du Washington Times dont lien suit :

https://m.washingtontimes.com/news/2017/sep/26/muslim-majority-in-france-projected-in-40-years/

Tous ces événements qui s'enchaînent tendent à faire penser à une machination orchestrée contre la présence des musulmans en terre française. Ça ne vous rappelle rien ? Moi si ! Au mythe de Charles Martel et la bataille de Poitiers  contre les musulmans(qui n'a pas eu lieu).

Ceci d'une part, d'autre part le fait de supprimer la loi sur le délit de blasphème en Occident, particulièrement en France où plus de 60% de la population est athée, ne veut dire qu'une chose : le satanisme a été instauré officiellement comme religion d'état! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article