L'éducation religieuse des enfants en Islam

Publié le par Mohammed Grini

En Islam, l’éducation des enfants incombent en premier lieu aux parents. Ils sont obligés par leur foi et les enseignements de leur religion de leur inculquer les préceptes de l’Islam.

Le Prophète ﷺ a dit: « Il n’y a pas de nouveau-né qui ne soit musulman à sa naissance. Ensuite ce sont ses parents qui le changent en Juif, en Chrétien ou en Adorateur du feu. De la même façon qu’un animal donne naissance à un bébé parfaitement constitué. Le voyez-vous démembré ? » Puis Abou Horaïra récita ce verset (رضي الله عنه) {Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Allah], telle est la nature qu’Allah a originellement donnée aux hommes – pas de changement à la création d’Allah -. Voilà la religion de droiture; mais la plupart des gens ne savent pas} (Coran 30.30). [Sahih al-Bukhari 1359]

Ce droit des parents musulmans à élever leurs enfants selon leur religion est entériné par les lois et règlements nationaux et internationaux comme il est mentionné ci-dessous.

Le père et la mère , possédant légalement l’autorité parentale, utilisent leurs droits et accomplissent leurs devoirs pour décider au lieu et place de leur enfant mineur. Ils doivent donc protéger sa santé et sa moralité, assurer son éducation et permettre son développement.

Les parents se voient reconnaître aujourd’hui par la loi nationale et internationale le droit – et le devoir – d’éduquer leurs enfants dans les valeurs auxquelles ils adhérent. L’état veille à ce que ces droits soient protégés et reconnus.

Les enfants, tout comme les adultes, ont la liberté de choisir et de pratiquer leur religion, ce droit étant protégé par l’article 14 de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant : «Les États parties respectent le droit de l’enfant à la liberté de pensée, de conscience et de religion.».

La Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant de 1999 défend également la liberté de religion pour les enfants à l’article 9. Le Comité sur les Droits et le Bien-être de l’Enfant peut rédiger des rapports après avoir enquêté dans le pays. Sur le continent européen, dans les 47 pays composant le Conseil de l’Europe, la liberté de pensée et de religion est protégée par l’article 9 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, pour tous, enfants et adultes. Si un Etat ne respecte pas cela, alors il peut être condamné par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Lire plus :

https://www.humanium.org/fr/enfants-religions/#:~:text=Les%20enfants%2C%20tout%20comme%20les,conscience%20et%20de%20religion.%C2%BB.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article