Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Description physique du Prophète Muhammadﷺ

Publié le par Mohammed Grini

Description physique du Prophète  Muhammadﷺ



Nous donnerons in cha'Allah une partie de la description du Prophète telle qu'elle est parvenue dans le hadith. Le Messager éminent  avait une image parfaite. Allah lui accordé un très bel aspect, Il lui a donné une beauté qui se manifestait sur son visage honoré, une beauté qu'Il n'a accordée à aucune autre personne, aucun autre Prophète. En effet, le Prophète Muhammadﷺ est le plus beau de toutes les créatures dans leur totalité. Il est le plus beau des Prophètes, y comprit notre maître Youçouf(Joseph), paix sur lui. Il avait une beauté qui inspirait le respect, qui indiquait son haut degré et son grand mérite selon le jugement de Son Créateur.


Le Prophète  était de taille moyenne, il avait les épaules larges. Il n'était pas extrêmement grand ni de petite taille. Mais malgré cela, il dépassait les gens et il inspirait le respect. Ses mains et ses doigts étaient harmonieux et longs. Son corps était fort, il n'était ni maigre ni gros. Il avait sa poitrine et son ventre au même niveau.

Ses cheveux parvenaient à ses épaules. Selon une version du hadith rapportée par Al-Boukhari et Mouslim, les cheveux du Messager d'Allahﷺ lui arrivaient à mi-oreilles. Ses cheveux n'étaient ni frisés ni vraiment raides ; ses cheveux étaient ondulés de légères boucles.

Il se coupait les cheveux quand ils arrivaient à ses épaules. Et il en coupait jusqu'à mi-oreille. Ses sourcils étaient longs, et arqués à la fin à l’arrière des yeux.

Le Prophète avait des cheveux d'un noir intense. À la fin de sa vie, il n'y avait dans ses cheveux qu'environ vingt cheveux gris, certains étaient au niveau de sa tête, et d'autres au niveau de sa barbe mais tout le reste était restée de sa couleur d'origine. Et il n'avait pas de calvitie. 

Le Prophète coupait de sa barbe ce qui dépassait le poing. Il prenait sa barbe avec sa main, et ce qui dépassait son poing fermé, il le coupait. Sa barbe était fournie de sorte qu'elle couvrait sa poitrine.

Le Prophète  avait un visage qui était plutôt long, mais il n'était pas épais. Son visage n'était pas gras et n'était pas rond. Ses joues n'étaient pas élevées mais elles étaient plutôt plates. Et son front était large sans qu'il soit bombé.

Son cou était beau, comme de l'argent. Les yeux du Prophète étaient larges, il avait un iris d'un noir très intense qui contrastait avec la blancheur de son oeil. Le Prophète  avait quelques fins traits rouges sur le blanc des yeux. Il avait des sourcils fins et des cils fournis. Ses deux sourcils étaient proches mais sans que l'un soit collé à l'autre.

Il avait un teint blanc teinté de rougeur et son visage était éclairé. Sa bouche était large. Et les arabes font l'éloge de la large bouche. Il y avait un interstice entre ses deux incisives supérieures. Ses dents étaient blanches immaculées. Et il avait une voix qui était forte et belle.

Le Prophète  était indulgent, il pardonnait beaucoup. Il était généreux et humble. Qu'Allah nous accorde de suivre les recommandations que nous a transmis le Prophèteﷺ .


Source :


https://www.islam-informations.net/cours/la-description-physique-du-prophete/

Partager cet article
Repost0

Le Noble Coran, Livre de la Vérité

Publié le par Mohammed Grini

Le Noble Coran, Livre de la Vérité

Des prêtres chrétiens se convertissent à l'Islam(vidéos)

https://youtu.be/yqSWJu7Yc8g

Cette vidéo relate la conversion à l'Islam d'un prêtre chrétien copte. Lui et quatre autres prêtres ont été chargés par leurs supérieurs d'étudier le Coran pour essayer de trouver certains versets ou sourates contradictoires pour prouver que ce livre saint des musulmans est entaché d'irrégularités et qu'il ne peut être de révélation divine. Il prit un exemplaire du Coran et s'enferma dans sa chambre pour commencer son étude. Il ouvrit au hasard une page et tomba sur le verset suivant : " Et puis, quiconque Dieu veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l'Islam. Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s'il s'efforçait de monter au ciel. Ainsi Dieu inflige Sa punition à ceux qui ne croient pas." (Coran, 6 : 125).

En lisant ce verset, ii fut tout touché en son for antérieur d'un sentiment qu'il n'a pu expliquer. IL referma le livre et le rouvrit au hasard une seconde fois. IL tomba sur le même verset.IL répéta son action une troisième fois,même résultat.

Là , il prit une étrange décision, mais a contre-cœur ,c'est de s'assoir sur le livre pour être sûr de ne pas tomber sur la même page. Quand il le rouvrit, c'était toujours la même page avec le même verset. IL arrêta de chercher et commença à réfléchir sur ce qui lui était arrivé. IL découvrit que ce verset mentionne une loi physique qui n'a été découverte qu'au 17 ème siècle , celle de la pression atmosphérique, comme expliqué par les articles suivants. Voir:

https://islamvraiereligion.over-blog.com/2018/01/un-pretre-chretien-copte-se-convertit-a-l-islam-de-facon-miraculeuse.html

"J'ai ouvert au hasard la bible et le Coran"


C'est l'histoire d'un jeune japonais qui voulait connaître la vérité sur les religions chrétienne et musulmane. Il a lu au hasard 3 pages de la bible et 2 pages du Coran. Concernant la bible, elle ne l'a pas convaincu. Quant au Coran, en ouvrant une de ses pages au hasard, il tomba sur ce verset :
"Et afin que ceux à qui le savoir a été donné sachent que (le Coran) est en effet, la Vérité venant de ton Seigneur, qu'ils y croient alors, et que leurs coeurs s'y soumettent en toute humilité. Allah guide certes vers le droit chemin ceux qui croient."(Coran 22:54)

Ensuite, il ouvrit une 2ème page du Coran au hasard comme il l'a fait pour la bible. Il y lut ce verset :
"Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose?"(Coran 41:53)
Après cela, il se convertit à l'Islam comme tant d'autres selon leurs expériences diverses. Voir vidéo(en anglais) :

https://youtu.be/lldNZGKhdho

Comme je l'ai montré dans mes autres articles, plusieurs personnalités du monde, juifs,  chrétiens, boudfhistes, athées et autres, se sont converties à l'Islam parce qu'elles ont trouvé en lui la religion de l'intelligence, de la raison et de la Vérité. Voir à titre d'exemple ce site(en anglais) :

https://muslimconvertstories.com/
​​​

 

Peu de science éloigne de Dieu, beaucoup en rapproche... En trouvant un sens jusque-là caché à certains versets coraniques qui semblent avoir été destinés à prévoir les objections exigeantes de l'esprit scientifique du XXe siècle, d'éminents chercheurs des Etats-Unis, du Canada, d'Allemagne, d'Inde, du Japon, de France, etc. viennent rappeler la pertinence du verset qui fait des savants ceux qui craignent les plus Dieu. L'ensemble de leurs découvertes montre en effet, non seulement, que le Coran n'est pas mis en défaut par la science moderne, mais de plus que les données scientifiques, toutes récentes présentent de troublantes similitudes avec les énoncés coraniques. Il n'est pas question ici de faire du Coran un traité de sciences exactes. Il s'agit seulement d'identifier des versets "laissés en réserve" afin de fournir, le moment venu, des preuves destinées à convaincre les tenants du positivisme et du scientisme que le Coran ne serait être l'œuvre du Prophète Mohamed - que Dieu lui accorde la grâce et la paix - ; cette exégèse scientifique du Coran satisfait également les esprits rationalistes séduits par les raffinements de la science moderne et qui ne pouvant "éprouver Dieu" cherche toujours à le "prouver". Et à Ceux-là le Coran dit :

"Nous leur montrerons Nos signes dans l'Univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran), la Vérité. Ne suffit-il pas que ton Seigneur soit témoin de toute-chose?" (Coran 41:53)

Source :

https://www.amazon.fr/Ceci-v%C3%A9rit%C3%A9-hommes-science-Coran/dp/2911509641

Partager cet article
Repost0

La vraie histoire du tracé des frontières entre l'Algérie et le Maroc

Publié le par Mohammed Grini

Le Maroc était à l'origine un petit émirat appelé la Maurétanie tingitane dont la capitale était Tanger. Il était situé au Nord-ouest de l'actuel Maroc.

L'histoire dit que la Maurétanie césarienne(actuelle Algérie) dont la capitale était Cherchell s'étendait du fleuve Moulouya jusqu'à la Tunisie et la Libye. 



Dans l'antiquité, le fleuve Moulouya a un temps marqué la limite entre la Maurétanie et la Numidie.

Elle a ensuite marqué la séparation entre les deux provinces romaines composant la Maurétanie, à savoir la Maurétanie tingitane et la Maurétanie césarienne
En 1289, elle a servi de limite aux territoires des zianides qui occupaient le Maghreb central, avant d'être récupérée part les mérinides qui ont ensuite plusieurs fois attaqué Tlemcen.

Plus tard, elle a également marqué quelques années la limite entre les territoires des Saadiens et l'empire ottoman.

Au-delà du Za, la Moulouya a marqué la limite orientale de la principauté de Debdou pendant son existence.

Les rois alaouites arrivent au pouvoir au Maroc en 1631, Chérif Ben Ali étant le fondateur et le premier souverain de la dynastie alaouite . C'est sous le règne de Abdelhafid Ben Hassan(1908/1912), qui venait de déposer son frère, que le Maroc signe le traité de Fès, convention qui place l'Empire chérifien sous la dépendance et la protection de la France. Le protectorat dure jusqu'en 1956, date où le Maroc retrouve son indépendance. La France, c'est d'elle qu'il s'agit, traça des frontières factices au delà de la Moulouya jusqu'à Oujda.
Ce qui veut dire que les villes d'Oujda, Taourirt, Berkane, Ahfir, Djerada, Guercif et toutes les localités situées en deçà du fleuve Moulouya appartiennent historiquement à l'Algérie. Il faudrait bien un jour les récupérer .

Louis de Chénier  , né le 8 juin 1722 à Limoux et mort le 15 mai 1796 à Paris, était un négociant qui devint ambassadeur du roi Louis XVI au Maroc pensant 15 ans de 1769 à 1784.


Il avait écrit, entre autres, un livre sur ses expériences dans ce petit Royaume qu'il a intitulé "Recherches historiques sur les Maures, et l'Histoire de l'empire de Maroc" qu'on peut lire ou télécharger en PDF ici :


https://books.google.dz/books/about/Recherches_historiques_sur_les_Maures.html?id=j1wPAAAAQAAJ&printsec=frontcover&source=kp_read_button&redir_esc=y

Dans cet ouvrage, Louis de Chenier décrit que le Maroc avait pour frontière avec l'Algérie la rivière Moulouya. Voir Tome III, page 17.



Cet ouvrage confirme donc les données historiques et géographiques citées ci-dessus.

Voir aussi vidéos(arabe/français/anglais) ci-dessous :

Les vraies frontières entre l'Algérie et le Maroc

Histoire du Maroc

Partager cet article
Repost0

من علامات قيام الساعة

Publié le par Mohammed Grini

من علامات قيام الساعة

Partager cet article
Repost0

قصة الأصمعي مع الخليفة ابو جعفر المنصور

Publié le par Mohammed Grini

قصة الأصمعي مع الخليفة ابو جعفر المنصور

صَوتُ صَفيرِ البُلْبُلِ،[ قصيدة ينسب نظمها إلى الأصمعي يتحدى بها الخليفة العباسي أبا جعفر المنصور بعد أن ضيق على الشعراء فهو كان يحفظ القصيدة من أول مرة يسمعها فيها فكان يدّعي بأنه سمعها من قبل فبعد أن ينتهي الشاعر من القاء القصيدة يقوم الخليفة بسرد القصيدة إليه، وكان لديه غلام يحفظ القصيدة بعد أن يسمعها مرتين فكان يأتي به ليسردها بعد أن يلقيها الشاعر ومن ثم الخليفة وكان لديه جارية تحفظ القصيدة من المرة الثالثة فيأتي بها لتسردها بعد الغلام ليؤكد للشاعر بأن القصيدة قد قيلت من قبل وهي في الواقع من تأليفه. وكان يعمل هذا مع كل الشعراء، فأصيب الشعراء بالخيبة والإحباط خاصة أن الخليفة كان قد وضع مكافأة للقصيدة التي لا يستطيع سردها وزن ما كُتبت عليه ذهباً، فسمع الأصمعي بذلك فقال: "إن في الأمر مكراً وحيلة". فأعد قصيدة منوعة الكلمات وغريبة المعاني ولَبِسَ لِباسَ الأعراب وتنكر حيث أنه كان معروفاً لدى الأمير فدخل على الأمير وقال: إِنَ لدي قصيدة أود أن ألقيها عليك ولا أعتقد أنك سمعتها من قبل. فقال له الأمير هات ما عندك، فألقى عليه قصيدة صوت صفير البلبل وبعد انتهائه من قول القصيدة لم يستطع الخليفة أن يذكر شيئا منها. ثم أحضر غلامه فلم يتذكر شيئاً أيضاً لأنه يحفظها بعد مرتين من سردها، ثم أحضر الجارية فهي الأخرى لم تتذكر شيئا، فقال له الخليفة: سوف أعطيك وزن لوح الكتابة ذهبًا فعلى ماذا كتبتها؟ فقال له الأصمعي: لقد ورثت عمود رخام من أبي فنقشت القصيدة عليه، وهذا العمود على جملي في الخارج يحمله عشر جنود. فأحضروه فوزن الصندوق كله. فقال الوزير: يا أمير المؤمنين ما أظنه إلا الأصمعي. فقال الأمير: أمط لثامك يا أعرابي. فأزال الأعرابي لثامه فإذا به الأصمعي. فقال الأمير: أتفعل هكذا بأمير المؤمنين يا أصمعي؟! قال: يا أمير المؤمنين قد قطعت رزق الشعراء بفعلك هذا. قال الأمير: أعد المال يا أصمعي. قال: لا أعيده. قال الأمير: أعده. قال الأصمعي: بشرط. قال الأمير: فما هو؟ قال: أن تعطي الشعراء على قولهم ومنقولهم. قال الأمير: لك ما تريد.

المرجع

https://ar.m.wikipedia.org/wiki/%D8%B5%D9%88%D8%AA_%D8%B5%D9%81%D9%8A%D8%B1_%D8%A7%D9%84%D8%A8%D9%84%D8%A8%D9%84​​​​​​

قصة الأصمعي مع الخليفة ابو جعفر المنصور
صوت صفير البلبل
(تُنسبُ للأصمعي)
صـوت صفير الـبلبـلِ   هيج قلبي الثملِ
الماء والزهر معاً   مــــع زهرِ لحظِ المٌقَلِ
وأنت يا سيد لي   وسيدي ومولى لي
فكم فكم تيمني   غُزَيلٌ عُقيقلي
قطَّفتَه من وجنةٍ   من لثم ورد الخجلِ
فقال لا لا لا لا لا   وقد غدا مهرولِ
والخوذ مالت طرباً   من فعل هذا الرجلِ
فولولت وولولت   ولي ولي يا ويل لي
فقلت لا تولولي   وبيني اللؤلؤ لي
قالت له حين كذا   انهض وجد بالنقلِ
وفتية سقونني   قهوة كالعسل لي
شممتها بأنفيَ   أزكى من القرنفلِ
في وسـط بستان حلي   بالزهر والسرور لي
والعود دندن دنا لي   والطبل طبطب طب لـي
طب طبطب طب طبطب   طب طبطب طبطب لي
والسقف سق سق سق لي   والرقص قد طاب إلي
شـوى شـوى وشاهش   على ورق سفرجلِ
وغرد القمري يصيح   ملل في مللِ
ولو تراني راكباً   علــــى حمار أهزلِ
يمشي على ثلاثة   كمشية العرنجلِ
والناس ترجم جملي   في السوق بالقلقللِ
والكل كعكع كعِكَع   خلفي ومـــن حويللي
لكن مشيت هارباً   من خشية العقنقلِ
إلى لقاء ملكٍ   معظمٍ مبجلِ
يأمر لي بخلعةٍ   حمراء كالدم دملي
أجر فيها ماشياً   مبغدداً للذيلِ
أنا الأديب الألمعي   من حي أرض الموصلِ
نظمت قطعاً زخرفت   يعجز عنها الأدبُ لي
أقول في مطلعها   صوت صفير البلبلِ

 

قصة الأصمعي مع الخليفة ابو جعفر المنصور
Partager cet article
Repost0

حديث نساء دوس

Publié le par Mohammed Grini

 

عن أَبي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ ، أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، قَالَ: ( لاَ تَقُومُ السَّاعَةُ حَتَّى تَضْطَرِبَ أَلَيَاتُ نِسَاءِ دَوْسٍ عَلَى ذِي الخَلَصَةِ ) ، وَذُو الخَلَصَةِ : طَاغِيَةُ دَوْسٍ الَّتِي كَانُوا يَعْبُدُونَ فِي الجَاهِلِيَّةِ . رواه البخاري (7116) ، ومسلم (2906) .

في هذا الحديث إشارة إلى ما سيحدث من الردة والرجوع إلى عبادة الأصنام .
وقوله صلى الله عليه وسلم : ( تَضْطَرِبَ أَلَيَاتُ نِسَاءِ دَوْسٍ ) هذه العبارة بيّن أهل العلم أنها تشير إلى عبادة هؤلاء النساء لهذا الصنم ، والطواف حوله ؛ فاضطراب الألية كناية عن السعي والحركة حول هذا الصنم .
قال النووي رحمه الله تعالى :
" أما قوله (أَلَيَاتُ) فبفتح الهمزة واللام ، ومعناه أعجازهن ، جمع ألية ، والمراد يضطربن من الطواف حول ذي الخلصة ، أي : يكفرون ويرجعون إلى عبادة الأصنام " .
انتهى من " شرح صحيح مسلم " (18 / 33) .
وهذا الذي نص عليه الكثير من شراح الحديث .
وقال الحافظ ابن حجر رحمه الله تعالى :
" ويحتمل أن يكون المراد أنهن يتزاحمن ، بحيث تضرب عجيزة بعضهن الأخرى عند الطواف حول الصنم المذكور .
وفي معنى هذا الحديث ما أخرجه الحاكم عن عبد الله بن عمر قال : ( لا تقوم الساعة حتى تدافع مناكب نساء بني عامر على ذي الخلصة ) ، وابن عدي من رواية أبي معشر عن سعيد عن أبي هريرة رفعه : ( لا تقوم الساعة حتى تعبد اللات والعزى ) " .
انتهى من " فتح الباري " (13 / 76) .

فالحاصل ؛ أن المقصود بهذا العبارة هو بيان عبادتهن لهذا الصنم ، وحرصهن على الطواف والسعي حوله ، وتزاحمهن على ذلك المنكر العظيم .

والله أعلم

المرجع 

islamqainfo

 انظر كذالك شرح هذا الحديث للشيخ صالح الفوزان في الفيديو الأسفل 

 

Partager cet article
Repost0