Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est un livre stimulant, mêlant érudition et mise en perspective historique, qu’a sorti Shlomo Sand. Sous le titre « La Fin de l’intellectuel français ? De Zola à Houellebecq », l’historien israélien y interroge la figure de l’intellectuel en France.

Pensez-vous comme Emmanuel Todd que « toute croissance de l’islamophobie va mener à plus d’antisémitisme » ?
Shlomo Sand : Je ne partage pas cette analyse. La France a eu une longue tradition judéophobie. Cette judéophobie a été un code de communication acceptable, pas seulement dans les milieux catholiques mais également chez beaucoup de laïcs républicains, de Barrès à Céline. L’intolérance envers la figure du Juif à travers le XIXème siècle la première moitié du XXème vient aussi d’une certaine culture nationale. Je pense que cette judéophobie, très profonde en France, a disparu non pas après la Seconde Guerre mondiale mais à la fin des années cinquante.
Cette judéophobie n’existe plus dans la culture de masse ou dans les élites. Même dans l’extrême-droite française, avec le passage de Jean-Marie Le Pen à sa fille, l’antisémitisme a cessé d’être légitime. Cependant, il me semble qu’en marge dans les ghettos-cités, il y a la naissance d’une nouvelle judéophobie qui est liée au conflit israélo-palestinien.
Je pense surtout que l’islamophobie a remplacé la judéophobie. Je montre, par exemple, que si on remplace dans le livre de Houellebecq, toutes les descriptions concernant les musulmans par des descriptions des juifs, on obtiendrait un pamphlet judéophobe. Ce mouvement s’est accompagné d’une nouvelle référence à une prétendue « civilisation judéo-chrétienne ». Or du point de vue purement théologique, ce concept est une blague, tout simplement. Le Judaïsme est plus proche de l’Islam que du Christianisme. Les conflits entre juifs et chrétiens ont été plus importants qu’entre juifs et musulmans.
Le juif, comme minorité religieuse, a souffert beaucoup plus sous le christianisme que dans le monde musulman. Même s’il y avait le statut de dhimmi cela n’a rien à voir avec les souffrances dans le monde chrétien qui se sont terminées à Auschwitz. Mon grand-père et ma grand-mère, gazés en Pologne, ignoraient qu’ils vivaient dans une civilisation judéo-chrétienne. Quand j’entends ce concept, je suis effrayé et en colère car c’est une négation totale de l’Histoire.
Que pensez-vous du concept d’ « islamo-gauchisme » ?
Shlomo Sand: On a accusé Emile Zola d’être philosémite quand il défendait Dreyfus. C’est le même raisonnement qui sous-tend le concept d’ « islamo-gauchisme ». Cela sert à discréditer toute défense des musulmans, qui sont pour moi les nouveaux juifs du début du XXIème siècle. Ce concept permet aussi de rejeter toute accusation d’islamophobie.
On a accusé Zola de traîtrise, moi-aussi je suis alors un traître car je m’oppose à la haine des musulmans. Et c’est parce que je suis israélien que je me permets de dénoncer cela, car j’ai vu la montée du racisme dans mon pays et l’ai dénoncée, comme je le fais aujourd’hui en France.
Mediapart
(Source : //https://fdebranche.com/2016/04/20/shlomo-sand-lislamophobie-a-remplace-la-judeophobie-en-france/)

Partager cet article

Repost 0